LA CHAÎNE
D'UNION

« Pour comprendre
apprenons à rêver »


August Kekulé


Allons mes frères.
Ne lâchons pas nos mains et regardons. À quoi ressemblons nous, dans cette position inconfortable ? Serrés les uns contre les autres, ne pouvant plus bouger, respirant mal… Nos bras entrecroisés forment une résille de losanges qui se contrarient. Comme des compas.
Ce n'est pas une position « normale » pour une chaîne,
ou une ronde. Nous sommes articulés, mais si peu.
Personne ne parle.

Si ! le maître parle, encombré
de ses mains et de son texte.
Nous formons un cercle.
Sommes-nous une couronne, dont chacun de nous représente une pique, une pierre, une épine ? Une couronne n'est pas vivante. Ici pas de sceptre, ni de sainte ampoule… Sommes-nous une chaîne, une courroie de transmission, une roue ? Pas de centre, pas de moyeu, pas de rayons, de rouages…

SSSSSssssommes-nous ?
Mais oui, SSSSSssss……
C'est SSSsssûûr,
nous sommes un SSSsssserpent !

Pas un serpent ondulant sur le sol lisse. Nous sommes un serpent qui se mord la queue. Nous sommes le vieil Ouroboros des mythes, enchevêtrés dans nos paradoxes. Serpent, nous sommes l'animal, nous sommes la terre. Cercle, nous sommes le ciel. Nous n'avons pas de début, pas de fin. Nous sommes le cycle sans fin, le silence, et la protection. Chacun de nous est une écaille. Nos bras nous protègent, nous gênent et nous lient à une autre écaille — sommes nous dangereux ? — certains le disent.

Mais si nous nous injectons notre propre poison, nous l'assimilons et nous en protégeons nous-mêmes. Notre venin ? celui de la vérité, ou celui du mensonge ? Où est notre tête, où est la queue de cet animal anthropomorphe —
qui en est le corps ?

Même pour un Herpétophile, la chose n'est pas aisée à trancher… Tiens, amusant ! de Herpès* à Hermès il n'y a qu'un M et deux jambes de différence. Allez vieux Mercure, dieu aux semelles de vent, emmène nous sur les chemins du rêve. Les bras en losange, en forme d'aiguilles de boussole — oriente nous, guide-nous sur les chemins du rêve, de l'art et de la musique.

Fais nous converser.
Donne nous de l'éloquence.
Fais nous renoncer
à notre vieille mue inerte.
Fais-nous vif-argent, caducée.
Fais nous messager des dieux.
Fais nous danser.
Fais nous une fois encore, juste une fois naître, disparaître et renaître.


* Herpéton :
« qui rampe »
en Grec ancien

August Kekulé a découvert la structure du benzène après la vision onirique d'un Ouroboros.